01-02.07.16: Fasting Days 2016

Frislam - Fribourgeois musulmans

Fasting Days 2016: Résumé

Voici un petit résumé des différentes activités proposées lors des derniers Fasting Days qui ont eu lieu les 1er et 2 juillet 2016.

Atelier 1 : Le rapport à la nourriture dans les différentes convictions

Cet atelier dirigé par monsieur Gonzalez, enseignant en science des religions dans le collège de Saint-Michel nous apprit plusieurs choses en ce qui concerne la nourriture. Nous avons tous des limites. Et pas forcément religieuses !

À mesure que la discussion avançait, on se rendait compte qu’une nouvelle

attention envers  l’alimentation naissait. Aujourd’hui, les gens ont un œil de plus en scientifique envers leur assiette. Assez de protéines ? Trop de graisses ? Assez de légumes ? Et les nutriments ? De plus l’aspect de resepct de l’environnement se fait plus fort, les images d’abattoirs cruels en ont marqué plus d’un.

Il y a encore les limites de goût, car chacun a ses propres préférences en matière culinaire.

La nourriture est également un facteur de cohésion, elle nous unit avec nos différences. Elle devrait même en faire un tremplin pour le vivre ensemble. Car voir que chacun a des limites différentes sans les imposer et en respectant celle de l’autre pousse à un sentiment de reconnaissance et de bien-être social.

 

Atelier 2 : Musulmans en Suisse, quels défis pour le vivre ensemble ?

Cet Atelier dirigé par le CCIS (Centre Suisse Islam et Société) a organisé 5 postes avec des affirmations sur 5 sujets qui lui semblaient sensibles et à travailler au sein la communauté musulmane de Suisse. Il y avait donc le sujet de la formation de l’imam, la gestion des finances des structures musulmanes, les femme, les jeunes et la transparence des structures musulmanes.

Pour ce qui est de la formation des imams, il en est ressorti qu’elle est très importante mais que le rôle de l’imam ne devrait pas primer sur des tâches d’éducation, de psychologie, etc.  L’imam est un savant de religion et il n’est pas un super homme qui peut tout sauver.

Ensuite pour les jeunes, une phrases résumant le tout en était ressortie : «  il faut allier la sagesse des anciens avec la force des jeunes ». Les jeunes ont de la volonté, des opinions et de l’énergie à revendre tandis que les anciens ont des expériences, du recul et des moyens que les jeunes n’ont pas.

Pour ce qui est de la transparence des structures musulmanes, il faut évidemment qu’elles soient structurées afin de bien fonctionner et donc capable de gérer les entrées financières et humaines. Mais la plupart des présents ont précisé que cette transparence ne devait pas atteindre leur indépendance ni se transformer comme un manque de confiance. Ces structures désiraient également trouver des moyens de se financer. Les besoins et les projets qui visent à les satisfaire n’ont pas toujours les moyens suffisant. Il y avait l’alternative d’autofinancement est importante mais pas suffisante, l’idée était donc d’avoir des subventions de l’Etat.

Enfin le sujet des femmes. Celles-ci sont engagées ou tendent vers une vie active, tant au niveau associatif qu’au niveau professionnel. Il est vrai que les femmes portant un foulard rencontrent des difficultés pour se faire engager. Malgré que cela puisse présenter un obstacle à l’heure actuelle, les choses peuvent, petit à petit, s’améliorer sur le long terme.


Ci-dessous, retrouvez le débat qui a suivi les ateliers. Débat enrichissant avec la participation de :
Débat public: « Quel est le rôle que tient la religion dans votre prise de décision politique ? »

• Sabine Tiguemounine, Conseillère municipale dans la commune de Meyrin (GE), Les Verts.
• Yannick Buttet, Conseiller national PDC (VS) et président de la commune Collombey-Muraz.
• Ada Marra, Conseillère nationale PS (VD).
• Prof. Dr. Suzette Sandoz, ancienne conseillère nationale libérale (VD).

 

 

 

Résumé de la journée du 2 juillet 2016: Rupture du jeûne avec la population fribourgeoise

 

Saâd Dhif

Leave a Reply Text

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*