8.12.16: Visite du Palais fédéral

Récit d’une journée au Palais fédéral

Le 8 décembre a eu la chance de visiter le Palais fédéral à Berne. Etant donné que cette visite s’est faite en période de session, nous avons pu assister aux débats qui ont animé Conseil National ainsi que le Conseil des Etats. Cette journée s’inscrit pleinement dans la perspective citoyenne et participative de Frislam. Ici, l’occasion est de permettre aux jeunes et aux familles de mieux connaître leur pays ainsi que les institutions qui le composent. 

Rendez-vous et départ de Fribourg

Au matin du jeudi 8 décembre, nous nous sommes donnés rendez-vous à la gare de Fribourg pour contrôler les présences et expliquer le déroulement de la journée. C’est avec un groupe de 19 personnes que nous traversons, en train, le Röstigraben pour nous rendre à Berne. L’atmosphère bernoise était plus ensoleillée. En ce jour de congé fribourgeois, nous remarquons que, contrairement à nous, nos voisins bernois n’ont pas la chance d’être en congé. C’est en traversant une ville de Berne éveillée que nous arrivons au le palais fédéral.

 

 

 

Entrée

Arrivés à l’entrée visiteurs, nous avons directement effectué le contrôle d’accès. En déposant une pièce d’identité, chacun a obtenu un badge visiteur. En attendant que la visite commence, nous avons pu admirer la copie de la constitution fédérale de 1928. Pendant que certains testaient leurs connaissances sur le quiz interactif, nous pouvions admirer, sur le mur de la salle d’attente, la magnifique carte de la Suisse élaborée par le général Guillaume Henri-Dufour. 

 

 

 

Visite: Conseil National, Conseil des États et rencontre des parlementaires fribourgeois.

Nous avons débuté notre visite en assistant aux débats du Conseil National (CN) et du Conseil des Etats (CE). Dans le premier, il était question de l’Initiative parlementaire de Joder Rudolf qui s’intitule « Meilleur soutien pour les enfants gravement malades ou lourdement handicapés qui sont soignés à la maison ». Ce furent des débats très intéressants et enrichissants. Trente minutes après, il fut déjà l’heure de changer de salle et de nous diriger vers le Conseil des Etats. Nous avons pu là suivre de près les discussions autour de la question de la Motion CTT-CN « Garantir le plus rapidement possible la modernisation des réseaux de téléphonie mobile « Ce furent des débats animés et captivants sur la question du développement des antennes de téléphonies mobiles. Plusieurs parlementaires se sont exprimés à ce sujet durant notre présence.

Suite à cela, nous avons directement pu enchaîner avec une rencontre de deux conseillers nationaux fribourgeois, à savoir la Conseillère nationale Christine Bulliard-Marbach et le vice-président du CN, Dominique de Buman. Entre deux votes, ils ont pu venir nous rencontrer dans une salle de commission. Christine Bulliard-Marbach (ancienne syndique de la commune d’Ueberstorf) s’est présentée et a exprimé son enthousiasme de pouvoir rencontrer divers citoyens du Canton de Fribourg venus la voir aujourd’hui sous la coupole.

La première question qui lui était adressée portait sur le fait de savoir ce qu’il l’a poussée à s’engager autant en politique. La conseillère nationale a expliqué que son engagement et son intérêt pour la politique était très présent depuis son jeune âge. Son contexte familial a également favorisé son élan. L’élément central de son engagement consiste à faire de la politique pour pouvoir être au service des gens, d’être une personne utile à la population. Elle souhaite que cet élément soit omniprésent dans son engagement.

Le Vice-Président du Conseil National, Dominique de Buman, nous a également fait l’honneur de nous joindre. Concernant son parcours, celui-ci affirme avoir été intéressé par la politique depuis son jeune âge, sans pour autant avoir l’intention d’être élu. C’est au gré des circonstances et des différents aléas de la vie politique qu’il débuta sa carrière politique dans la commune de Fribourg pour continuer son chemin vers Berne.

La dernière question qui clôturait notre rencontre cherchait à connaître le conseil que pourraient donner les deux conseillers quant à l’investissement et à l’implication des jeunes dans leur société et dans leur Canton. Ceux-ci ont répondu que, dans tout engagement, l’un des éléments les plus importants est d’être un homme/une femme de principes. Ces principes peuvent provenir de diverses croyances ou convictions, mais le plus important c’est d’être connu et reconnu pour les valeurs pour lesquelles nous nous investissons; c’est ce qui à terme mène au succès.

 

 

A la fin de cette entrevue, la guide qui nous accompagne durant notre visite nous a mené dans le hall central du palais fédéral, c’est-à-dire sous la coupole. Nous avons pu là admirer les quatre statutes qui trônent au centre, chacune représentant les différentes composantes linguistiques et géographiques de notre Confédération (un romand, un alémanique, un tessinois et un romanche). La coupole est composée des différents drapeaux des 26 Cantons et demi-Cantons, nous avons pu noter que le Canton du Jura a du être ajouté ultérieurement sur la façade Sud du toit. Les vitraux représentent différentes scènes de l’industrie suisse au début du XXème siècle, chacune décrivant les différentes industries et savoir-faire des différentes régions de Suisse. Dans les images ci-dessous, vous pourrez également noter la fresque qui s’inspire des récits de Friedrich Schiller. On y voit des immigrés arrivant en Suisse étant accueillis par les Suisses, relatant ainsi l’importance de la tradition d’accueil et d’ouverture qui est une composante importante de notre histoire suisse.

Nous pouvons également relever que les différents vitraux, représentant le peuple d’une certaine manière, se trouvent en-dessus des salles du Conseil National et des Etats. Ceci démontre symboliquement et concrètement que la plus haute « instance », ou le pouvoir du peuple est au-dessus du pouvoir des différentes chambres de la Berne fédérale.

 

 

 

Apéritif

Cette visite s’est concluée par un apéritif offert par Frislam. Nous nous sommes dirigés vers la galerie des Alpes pour déguster de délicieux mets concoctés par le restaurant du palais fédéral. Ce fut une journée mémorable que nous avons passée ensemble à Berne. Cette expérience a permis aux jeunes comme aux plus âgés de découvrir les différentes institutions de la Confédération, et ce de l’intérieur. Nous espérons à l’avenir répéter ce genre d’expériences, que ce soit au niveau cantonal ou fédéral.

Saâd Dhif

Leave a Reply Text

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*